fbpx

Parkinson et Réflexologie

C'est quoi la maladie de Parkinson ?

La maladie de Parkinson est une maladie neurologique chronique qui évolue différemment d’un malade à un autre.

Cette maladie se caractérise par la destruction des neurones à dopamine.

Ces neurones sont impliqués notamment dans le contrôle des mouvements du corps. Lorsque 50 à 70% de ces neurones sont détruits, les symptômes moteurs apparaissent. C’est souvent à ce moment que la personne consulte et que le diagnostic est posé.

Les causes de la maladie sont encore incertaines.

La dégénérescence des neurones est due à des mécanismes multiples. Elle est favorisée principalement par le vieillissement, l’âge étant le principal facteur de risque.

De nombreuses autres hypothèses existent et la combinaison de plusieurs facteurs amènent la prédisposition.

Les symptômes de la maladie de Parkinson

Le premier critère pour poser le diagnostic de la maladie de Parkinson est la présence de deux au moins des trois symptômes majeurs de la maladie :

1 – Une lenteur à initier les mouvements (akinésie),

2 – Une raideur musculaire spécifique,

3 – Un tremblement au repos.

Le fait que les symptômes se manifestent surtout d’un seul côté du corps est assez caractéristique.

On parle de manifestations asymétriques.

Dans la maladie de Parkinson, d’autres manifestations peuvent apparaître : fatigue, apathie, troubles de la motricité…

Quel traitement médical  ?

Les traitements antiparkinsoniens sont prescrits par le neurologue.

Ils évoluent dans le temps et d’une personne malade à une autre.

Les traitements médicamenteux

Les traitements médicamenteux visent à pallier le manque de dopamine soit en mimant l’action de la dopamine, soit en administrant une substance qui sera transformée en dopamine, soit en donnant une substance qui bloque la dégradation de la dopamine.

Ils sont donnés par voie orale dans la majorité des cas.

Le traitement chirurgical

Le traitement chirurgical consiste en une stimulation cérébrale profonde (implantation d’électrodes dans le cerveau).

Les effets secondaires

Les traitements dopaminergiques (Lévodopa ou agonistes) peuvent entraîner différents types d’effets secondaires : nausées, vomissements, dyskinésies, troubles du comportement avec survenance de phénomènes d’addictions (jeux d’argent, achats compulsifs, hypersexualité, grignotage, activités motrices répétées…).

La rééducation physique et orthophonique

La rééducation est un complément essentiel du traitement de la maladie de Parkinson.

Ces traitements permettent d’améliorer la qualité de vie des malades sans toutefois arrêter l’évolution de la maladie.

Quel est l'apport de la réflexologie ?

Sous réserve d’être réceptif aux techniques de la réflexologie et en fonction de la compétence du réflexologue, le recours à un soin de réflexologie, entrant dans le champ d’application des techniques naturelles de bien-être et complémentaire à la médecine conventionnelle peut-être d’un confort appréciable pour le patient.

Le soin va permettre la gestion de l’anxiété et du stress du sujet.

La réflexologie va accompagner le sujet pour atténuer les complications motrices, les pertes d’équilibre, les dysfonctionnements digestifs et apporter une régulation du système végétatif.

Elle apportera également un soulagement du patient sur les effets secondaires liés à la prise médicamenteuse.

Pour aller plus loin

 

Parkinson & Réflexologie :  la e-formation pour les professionnels de la réflexologie consacrée aux protocoles spécifiques à la maladie de Parkinson.

Des livres :  mieux comprendre la maladie

Où trouver un réflexologue professionnel

L'annuaire des réflexologues, membres-praticiens de la fédération internationale F.I.R.M.A.

Sources :

F.I.R.M.A. / A.R.F.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *